Deux ans après la création du PTNB, où en est-on ?

La transformation digitale a impacté tous les métiers. Pour les entreprises cela implique une adaptation et réorganisation en interne. Pour accélérer ces évolutions organisationnelles dans le bâtiment, l’État a créé en 2015, le Plan de Transition Numérique du Bâtiment qui prévoit 20 millions d’Euros d’investissement. Deux ans après sa création, où en est-on ?

Maquettes 3D, tablettes, drones… Aujourd’hui plus qu’hier, le numérique révolutionne la construction. Beaucoup d’entreprises s’interrogent : menace ou opportunité ? Effet de mode ou développement naturel ?

Le numérique n’est pas une nouveauté. La numérisation de la filière a commencé dans les années 80 avec la micro-informatique puis s’est accélérée avec internet. Cette évolution naturelle touche toutes les pratiques professionnelles et le bâtiment n’y échappe pas.

Pourtant, peu de professionnels ont passé le cap. Selon le baromètre mené par l’Observatoire des artisans et des prescripteurs du bâtiment (BatiObs) sur le thème « le digital et l’artisan », le taux d’utilisation du numérique est très disparate selon les activités : conception, construction, fabrication, etc. Pour beaucoup, le numérique est lié aux fonctions administratives (gestion des devis et facturation). Même constat pour les PME/PMI qui peinent à faire de la place au digital, certaines entreprises restent encore trop attachées au papier.

Cependant, les nouvelles technologies peuvent répondre efficacement aux défis numériques du BTP. L’étude du cabinet Mc Kinsey nous apprend que si les « technologies numériques étaient pleinement déployées, elles pourraient engendrer des économies de près de 1000 milliards d’euros en France d’ici 2025 ». Certaines startups françaises l’ont bien compris en mettant le digital au cœur de leurs dispositifs. Cet écosystème a considérablement grossi ces 5 dernières années en générant pour le dernier trimestre 2016, 433 millions d’euros de levées de fonds (source : Capgemini). Les développements se concentrent sur les technologies d’entreprises, des services Cloud et des logiciels proposés comme services (SaaS). Il est intéressant de souligner que la majorité des startups concernent les secteurs du bâtiment, du tourisme et de la restauration. Ces modèles économiques encouragent les entreprises à innover et tirer profit du numérique à moindres coûts.

Finalement, la question n’est pas d’avoir une stratégie digitale, mais d’avoir une stratégie dans un monde digital.

Pour plus de renseignements : https://www.soli.tech/essayer


Légal Organisation Numérique Découverte Communication Environnement Evénement Nouveauté Business Mobilité Sécurité Interview